SEANCE PLENIERE CASC 11.02.10 ou les patriciens et les plébéens!

Publié le par ADPSE



On était une bonne trentaine de l' ADPSE à assister à la séance plénière de la CASC.

Un car de policiers était également présent (en cas de besoin – et pour surveiller le buffet livré par la Toque Mosellane!!)

Quelques petits incidents sont à recenser. HAMBREGIEMIDDLETOWN
  1. Tout d’abord, M. Langguth, directeur général des services de la CASC (il doit obéir aux ordres de son Président et des vices-présidents), s’est mis dans une colère noire et a bousculé quelques « opposants de la centrale » (leurs électeurs!) en leur disant qu’ils n’avaient pas le droit de s’installer aussi près des conseillers. Pourquoi ???
  2. Ensuite un des conseillers  (le « Besson local ») a demandé à faire une remarque disant que les « opposants » étaient priés de se taire car avec tout ce bruit il n’arrivait pas à suivre (en fait, le discours de M. Karmann décrivant le budget avec un micro mal réglé était inaudible et les opposants n'y étaient pour rien- ce « Besson local » ignore que la révolution française est derrière nous et que l'égalité des droits et des citoyens est passée par là)
  3. Le 3ème incident fut celui de l’affichette portant les mots suivants : « A NOS ELUS ! ON VOUS DEMANDE D’AVOIR UN SURSAUT DE LUCIDITE ». Lorsque M. Langguth l’a repérée, il est venu, tout énervé, demander de l’enlever car c’était d’après lui interdit…!!!

Tous ces « patriciens » semblent ignorer qu'ils ont été élus par ces « plébéens » qu'ils méprisent tant! Le temps des élections est devant nous! On s'en souviendra!

Un „plébéen“!

[à la suite du refus d'accorder la parole à un membre de l' ADPSE, ce document a été mis sur les tables des représentants du peuple pour lecture....]

Publié dans Les actions

Commenter cet article