Morceau choisi dans le compte- rendu du dernier conseil municipal de Sarralbe dont le maire est Mr Pierre-Jean DIDIOT.

Publié le par ADPSE

 

Monsieur le maire attire l’attention de l’assemblée : « Méfions- nous des décisions prises en été. »

Le CODERST ( Conseil Départemental de l’Environnement et des Risques Sanitaires et Technologiques ) a rendu un avis favorable au projet HAMBREGIE le 2 juin 2010.

Il se déclare étonné et choqué que des élus locaux qui siègent dans cette assemblée de concertation et de conseil à la prise de décision en matière d’installations classées, n’aient pas assisté à cette réunion ou se soient éclipsés avant le vote.

M. le maire pose la question suivante à l’assemblée : «  Entre la France d’en haut et la France d’en bas, de quel côté la balance va-t- elle pencher ?  Pour la France d’en bas, nous avons les conseils municipaux des communes concernées qui ont voté contre le projet HAMBREGIE , nous avons les associations de défense de l’Environnement et de la santé et nous avons le commissaire enquêteur qui, au terme de l’enquête publique, a donné un avis très défavorable au projet.

Quel peut bien être leur poids face à la France d’en haut avec dans le conseil d’administration de Direct Energie, des personnalités connues pour des être des conseillers très proches du Chef de l’Etat, comme Alain MINC  et Stéphane COURBIT ? »

question2.jpgM. le maire s’interroge dans ces conditions sur la marge de manœuvre d’un préfet de la République nommé par le Gouvernement.

Il conclut : « On va attendre la décision de M. le Préfet pour le savoir. »  

 

 

Merci au Conseil Municipal de Sarralbe.

Commenter cet article

Claude Dross 20/06/2010 15:30



Cher Michel (Kufler),


par la présente je voudrais tout simplement te -vous- marquer mon soutien.


Je suis attristé de lire ce jour dans le RL les prises -non-prises- de position de tous ces conseillers qui préférent leur fric à l'environnement! Ah, c'est beau d'être responsable élu! Une fois
élu, la mémoire est courte, voire inexistante! On n'a plus de compte à rendre à personne... avant la prochaine élection. En attendant, par ici le fric!


Remarquez, je comprends: en haut lieu,  en très haut lieu, on donne l'exemple. On va même jusqu'à dire que toutes les élections "intermédiaires " ne valent rien, (cf. Fillon au soir des
dernières régionales!) Une fois élu, tu fais ce que tu veux!!! C'est çà la démocratie!


Et que dire de ce bouffon -dans son sens premier = le fou du roi!!- qu'est le préfet! Mis à part son rôle de courroie de transmission aveugle du régent, on ne peut lui reconnaître un sens de la
démocratie qu'il a d'ailleurs abdiqué en acceptant son rôle!


Une chose encore: souvenez-vous du combat du pot de terre ("quelques écolos"- eine erste grenzüberschreitende Bürgerinitiative) contre le pot de fer ESYS (Usine d'incinération dans l'ancienne
Centrale) des années 1987/89 à Grosblie . La résistance paie, tôt ou tard...


Du courage et poursuivez!


Claude Dross