Lettre ouverte aux acteurs économiques de Sarreguemines confluences...

Publié le par ADPSE

ADPSE (Association de Défense contre la Pollution de Sarreguemines et Environs)*

3 rue Roth - 57200 SARREGUEMINES

Lettre ouverte aux acteurs économiques de Sarreguemines confluences

noncentrale.jpg

Objet : Impact du projet Hambregie sur l’économie locale

Chers collègues, 

En tant que responsables d’entreprises locales et membres de l’ADPSE, nous souhaitions vous rendre attentifs quant aux impacts du projet Hambregie sur la situation économique locale.

Depuis le début de notre mouvement, l’une de nos principales préoccupations est de voir l’attractivité de notre territoire se détériorer du fait du caractère dépassé et dévalorisant du gigantesque projet de Direct Energie (plus grosse centrale à gaz de France, voire d’Europe !). Outre le fait, que le projet final ne ressemblera pas à l’image d’Epinal que la communication de Direct Energie et de la CASC véhiculent, nous craignons que notre secteur qui avait une image plus positive que d’autres en Lorraine, avec des fleurons comme l’usine Smart, ne recule en matière d’attractivité si elle devenait un « Carling-bis ».

Des sociétés quittent déjà notre territoire. Ainsi, une société du secteur, active sur le marché des énergies renouvelables va quitter Sarreguemines au profit de Forbach. 40 emplois directs en moins dès 2010, et sans doute plus dans un délai très proche !

Par ailleurs, dans le secteur frontalier des projets de grande envergure comme le centre thermal de Sitterswald risquent de ne pas voir le jour si la centrale de Hambach se réalise. Ces projets porteurs d’emplois, y compris pour la population sarregueminoise, seraient en plus vecteur de nombreuses retombées économiques dans le tourisme, le commerce, l’hôtellerie et la restauration, etc. Ces exemples ne sont sans doute que le début d’une trop longue série !

Le seul apport positif de ce projet était bien sûr la manne de plusieurs millions d’euros par an de la taxe professionnelle... mais voilà… vous connaissez la suite. Plus rien ou presque, sachant que la part la plus importante du gâteau portait sur les investissements, et c’est justement celle qui disparaît avec la réforme. Quant à la part sur la valeur ajouté… ??? On ne sait pas combien de temps la centrale fonctionnera (seulement lors des pics de consommation ?).

En revanche, pour nous citoyens et entrepreneurs, l’addition est déjà bien plus palpable :

  • 25 millions d’euros pour l’aménagement de la plateforme de 40 ha (plus la communication investie pour nous vendre « le bébé »),

  • Des dizaines de millions d’euros de perte sur les valeurs de notre patrimoine immobilier,

  • Des millions d’euros pour soigner les personnes que cette centrale va rendre malades,

  • Etc, etc… la liste n’est malheureusement pas exhaustive.

C’est ce qu’on appelle un marché de dupe !

Voilà donc les magnifiques perspectives économiques prévues par la CASC pour notre région, classée " d'intérêt patrimonial mineur " par Direct Energie (ça ne s'invente pas !!!...).Malheureusement, nos chers élus, ces anciens fonctionnaires qui n'ont jamais dirigé une entreprise de leur vie, grassement payés par l'argent de nos impôts (augmentations larges qu'ils s'accordent eux-mêmes…), dépensant l'argent des autres qu'ils n'ont jamais gagné ..., semblent à des années lumières de toute réflexion économique autre que « bling bling », et sont en train de conduire notre région à la catastrophe et au déclin. Voilà ce qui arrive lorsque l’on vote des projets la flûte à champagne dans une main, le petit-four dans l’autre… !!!

En tant que responsables d’entreprise (oui, nous ne sommes pas des écolos aux cheveux longs, éleveurs de chèvres dans le Larzac : nous sommes entrepreneurs !), confrontés comme vous chaque jour à la dure réalité du marché, nous ne pouvons accepter, que l’on massacre le tissu économique actuel et à venir de notre région.

L’avenir des emplois se trouve dans les technologies innovantes, le développement durable, l’amélioration des performances énergétiques, etc. Aucune entreprise oeuvrant dans ces domaines ne viendra s’installer à côté d’une telle centrale.

Loin de s’opposer, croissance, innovation et protection de l’environnement doivent aller ensemble.

Engagez-vous, aidez nous, à préserver et à développer une activité économique réfléchie de notre territoire. Nous ne pouvons rester impassibles devant une telle hérésie. Il n’y a pas de raison que nous payions l’addition pécuniaire et sanitaire ! Parce que oui, elle est bien pour nous cette addition ! C’est notre argent et pas celui de nos élus… ne leur en déplaise…

Les responsables d’entreprises, membres de l’ADPSE.

PS : comme vous le savez l’argent est le nerf de la guerre. Notre combat n’échappe pas à cette règle. Nous vous serions très reconnaissants d’apporter votre soutien en souscrivant une adhésion (10 €) à l’association ou envoyant un don à l’adresse ci-dessus.


L’ASSOCIATION DE DEFENSE CONTRE LA POLLUTION DE SARREGUEMINES ET ENVIRONS. (ADPSE)



Cette association déjà existante a été réactivée à la suite de la manifestation du 25 juin 2009 contre l'implantation d'une centrale thermique au gaz sur la commune de Hambach près de Sarreguemines en Moselle.



Qui sommes-nous ?

Un collectif de citoyens venant de tous horizons professionnels (artisans, chefs d'entreprises, commerçants, médecins, ingénieurs, cadres, professeurs, retraités, …), chacun usant de ses compétences pour analyser au mieux le dossier Hambregie.

Notre démarche est apolitique, citoyenne et fédère des gens de bonne foi motivés par la préservation de la santé de la population, la protection de l’environnement, la faune et la flore. Nous ne sommes pas des extrémistes de quelque nature que ce soit, mais nous ne sommes tout simplement pas prêts à accepter une source de pollution trop conséquente dont l’utilité et la pertinence restent pour l’instant injustifiées.

Nous voulons encourager l'emploi dans notre région, tout en veillant à un développement économique cohérent et durable.



Pourquoi nous nous sommes mobilisés contre cette centrale ?

Nous nous sommes mobilisés contre cette centrale parce qu'elle est, entre autre :

  • Surdimensionnée,

  • Inutile énergétiquement,

  • Trop polluante,

  • Trop émettrice de CO² (+12% pour la région Lorraine !)

  • Peu créatrice d’emploi,

  • Dangereuse pour notre santé,

  • Dangereuse pour la faune et la flore,

  • Elle défigurera notre région,

  • Elle modifiera le climat local.


Historique de notre mobilisation :

  • Réunions d'informations dans les différents villages concernés par le projet,

  • Manifestations du 25 juin 2009, du 11 juillet 2009, du 05 septembre, 5 décembre,

  • Une conférence sur les impacts du parc des CCG dans le paysage énergétique français.






Pour plus d’information :

 

Publié dans Les actions

Commenter cet article

Dave 04/02/2010 17:26


Je pense qu'en réalité c'est bien le cas, si elles ne montre pas patte blanche, elles seront écartées et montrées du doigt lors des appels d'offres.
Car malheureusement la Casc aime écarter tous les opposants, y compris les entreprises, maires opposants etc. en les insultants au passage et en les traitants comme des imbéciles qui n'ont rien
compris à ce qui est bon pour notre région. On le voit bien à leur façon de prendre les habitants de haut.


MOMPER 04/02/2010 12:10


Il peut parraître normal que les entreprises, déjà implantées, soutiennent le projet, car, certaines d'entres-elles (travaux publics, électricité, chauffage, sanitaires etc.) pensent pouvoir
participer à la construction de cette centrale. De ce fait, elles pensent avoir des rentrées d'argent. Mais ce dont elles ne se rendent peut-être pas compte, c'est que les appels d'offres seront
européens.

Et ensuite nous aurons ce gros monstre sur les bras, qui va nous polluer pendant des dizaines d'années. Tout ceci pour quelques mois de travail. Mais bon, la crise a bon dos.

D'un autre coté, et cela je ne l'admet pas, si tel était le cas, c'est que les entreprises en question répondent aux appels d'offres des colllectivités locales de la région. Et elles ont peut-être
peur, d'avoir plus de difficultés à obtenir un marché si elles ne montrent pas "patte blanche" en faveur de la centrale. Sur ce point ce serait innaceptable.

En revanche, les entreprises ne se rendent, peut-être pas encore compte, qu'elles pourraient avoir plus de travail, et pour chaque secteur d'activité, si des entreprises autres, s'installeraient
sur Europôle 2, comme des entreprises d'énergies renouvelables, de technologies avancées etc.

Espérons, que le bon sens, l'emportera pour une fois.


Dave 03/02/2010 17:32


J'ai entendu dire qu'une pétition de soutient circulait et allait être envoyé au prefet. A priori ce serait des entreprises du secteur qui en serait à l'origine. Visiblement la crise donne faim aux
boites local. Elles sont prete à tout pour bien se faire voir au pres de la Casc et espere bien recolter quelques miètes...
Il serait bon de continuer à envoyer des lettres d'oppositions au prefet pour manifester l'opposition de la population.


ADPSE 03/02/2010 21:59


iL EST VRAI QUE DANS LE MONDE DU FRIC, ON VA JUSQU'À RENIER SES PROCHES!


Gerard 02/02/2010 11:29


Je ne comprend pas l'attitude du president du CASC , qui , autant que je le sache a ete elu par l'ensemble des elus des communes qui en sont adherantes , hors la majorite de ces communes ont votées
contre la centrale , il doit donc s'en tenir la et appuyer cette decision , hors il parle d'interet general , donne son avis personnel , ou mieux encore il fait de la lèche au Depute maire de
Sarreguemines !!! il n'est plus dans son role , il est un elu de campagne (blies guersviller,commune de 200 habitants) et a la prochaine election du CASC je lui predit un sombre
avenir....Mr ROTH vous etes a la retraite , alors vous feriez mieux d'aller a la peche , vous promener dans votre campagne qui est tres belle.. mais de grace laissez tomber la politique , car pour
en faire on doit dialoguer , etre a l'ecoute des gens , et prendre des decisions en concertation , il faut du courage , hors vous n'avez rien de tout cela.

GB


ADPSE 02/02/2010 13:45


Eh oui, les hommes politiques de sarreguemines et région sont en train de se saborder eux-mêmes, Ils n'entendent plus leurs élècteurs. Les élècteurs s'en souviendront ; c'est une évidence.