La troisième révolution industrielle : ne ratons pas ce rendez vous dans notre région...

Publié le par ADPSE

Récemment certains politiques de notre région ont parlé de problèmes de pure forme en parlant de l'arrêt prononcé par le Tribunal de Strasbourg à l'encontre du projet de la Centrale au gaz de Hambach.


On accuse les opposants à la centrale "d'être un danger pour l'activité économique et l'emploi...en France!"


Parlons en, je me permets de citer : Gaston Meyer (RL le 16/02/2012) dit que la Centrale pourrait 'apporter des solutions aux demandeurs d'emploi" et que "la  contestation stérile n'engendre que perte d'argent, ..., d'activité économique et d'emplois (M.Roth, RL le 16/02/2012) et que 'l'action des opposants est devenue un danger pour tout un pan de l'économie française' (M. Lett RL le 16/02/2012)


Que répondre à cela? Les arguments qui suivent, devraient faire réfléchir les acteurs politiques de notre région...


Je cite cette fois ci cet extrait :  'En Allemagne, par exemple, les secteurs des énergies traditionnelles (charbon, pétrole, gaz et uranium) représentaient 260 000 emplois en 2003. En 2007, les énergies renouvelables représentaient 249 000 emplois. Mais il y a encore plus impressionnant : la part de l'énergie renouvelable dans la consommation d'energie primaire reste inférieure à 10%. Autrement dit, moins de 10% de l'energie, produite par des sources renouvelables, crée presque autant d'emplois que toutes les autres formes d'énergie réunies" (page 66 et 67 de la Troisième Révolution industrielle du célèbre Jeremy Rifkin.


Jeremy-Rifkin Demi-Couv-3e-revol-industrielle 0Je me permets de conseiller vivement la lecture de ce livre à nos responsables politiques locaux. Il faudrait qu'ils en fassent leur livre de chevet (reférence de ce livre à 24 euros 'Comment le pouvoir latéral va transformer l' Energie, l' Economie et le Monde ISBN 978-2-918597-47-6;


Soyons sérieux, l'énergie basée sur le carbone n'est plus à l'heure du jour. Allons, sans peur, vers ce nouveau monde qui va créer des centaines de milliers d'entreprises et des millions d'emplois. Ne soyons pas rétrogrades mais osons l'avenir, vers cette energie verte bonne pour nous, nos enfants et notre environnement.

Un opposant de la première heure, Etienne Kneipp.

Commenter cet article