La démocratie est bien malade, le préfet Niquet impose, le peuple est sous son joug, écrasé! La Finance crie victoire en attendant ! RIEN NE VA PLUS POUR LE PEUPLE!

Publié le par ADPSE

 


Visiteurs amis de ce blog, élus des 8 communes opposés à ce projet, citoyens présents par milliers lors des différentes manifestations, membres des associations amies, amis politiques sarrois, membres du collectif ADPSE,


POSONS NOUS TOUS CETTE QUESTION :

0ù est la France des Droits de l'Homme et du Citoyen ?

La réponse actuelle :

en 2010 la France est un pays dirigé par la Finance et les lobbies.

RIEN NE VA PLUS POUR LE PEUPLE !


En attendant merci à toutes et à tous pour votre soutien sans faille, aux responsables politiques et syndicaux nombreux qui sont montés au créneau avec nous, main dans la main. Je ne citerai que quelques exemples – les autres me pardonneront :


Notre lutte a atteint un premier palier : le palier de la décision du préfet Niquet.

Le deuxième palier sera redoutable et implacable pour nos ennemis : Direct Energie....Ils verront ce que des citoyens mobilisés et unis peuvent faire...contre le pouvoir de la finance basse et matérialiste...Le combat continue vers le respect et la dignité de l'individu.

CETTE CENTRALE NE SE FERA PAS CONTRE L'AVIS DE PERSONNES RESPONSABLES ET DIGNES!



Pour finir je vous joins la page réalisée par notre collègue du collectif ADPSE SUR SON BLOG 'Le macroscope....Hambrégie - Citoyens : 2-1 à la mi-temps ….qui résume bien cette non écoute...


(...)

 

Les conseils municipaux sont désavoués. Ce n’est même plus la peine que les communes donnent un avis (surtout majoritairement contre un projet). Faut-il encore aller voter pour les municipales puisque les paroles des maires et conseillers comptent pour du vent ?

 

Les médecins du secteur sont considérés comme incompétents. Désolé, même si je trouve que vous êtes dévoués et compétents, ce n’est pas l’avis de la République.

 

Les associations ne sont qu’un amas « d’agités du lotissement ». Elles peuvent maintenant « tranquillement » faire appel à la justice vu qu’on ne les écoute pas.

 

La Région Lorraine n’a plus son mot à dire. C’est déjà un avant goût de la réforme des « conseillers territoriaux ». Juste là pour faire de la figuration. Doit-on encore aller voter pour les « territoriales » ?

 

Bien sûr qu’il faudra aller voter, sinon ce seront toujours les mêmes qui imposeront leur vision qui sont très loin des préoccupations de la population. Mais les découpages électoraux seront « si bien ficelés » qu’il sera difficile de déloger la Cour du Roi.

 

D’un côté il y a les belles paroles de nos dirigeants qui prônent les actions en faveur de l’environnement et de l’autre, les gestes concrets qui vont à leur encontre.

 (...)

 

Il nous reste donc :

 

- la justice, et là nous allons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour faire capoter ce projet.

- un improbable réveil de notre Ministre de l’Environnement ou de l’Elysée qui se rendent enfin compte qu’ils n’arriveront jamais à atteindre les objectifs de réduction d’émissions de CO2 qu’ils se sont fixés.

- la découverte d’un vestige gallo-romain lors des fouilles archéologiques.

- autre chose ?

 

Et sinon il faudra :

 

- faire des provisions financières pour les dépenses de santé qui vont aller crescendo,

- déménager, mais où vu qu’il y a 40 C.C.G. programmés dans l’Hexagone ?

- etc.

 

Ce n’est qu’une bataille perdue, mais la « guerre » continue. Nous nous battrons jusqu’au bout, pour éviter que nos enfants n’aient un jour à chanter :

 

« Nous entrerons dans la carrière

Quand nos aînés n'y seront plus,

Nous y trouverons leur poussière

Et la trace de leurs vertus (bis)

Bien moins jaloux de leur survivre

Que de partager leur cercueil,

Nous aurons le sublime orgueil

De les venger ou de les suivre »

 

 Merci à ce compagnon de lutte, merci.



Nous ne sommes donc qu'à la mi-temps, le combat continuera jusqu'à la victoire...



Chers amis revenez sur ce blog, nous avons besoin de vous, la lutte continue de plus belle.

Nous aurons besoin également de votre soutien financier pour les prochains combats. Des indications précises suivront.

Sus aux pouvoirs de l'argent!

En apparence nous avons perdu un combat,

mais TOUS ENSEMBLE,

MAIN DANS LA MAIN NOUS GAGNERONS LA GUERRE,

VIVE UNE DÉMOCRATIE LOCALE ET NATIONALE RESTAURÉE,

VIVE LA FRANCE LIBRE !

 


Le blogmeister de ce blog, membre du collectif ADPSE, Etienne Kneipp

 

 

 

 

Publié dans Les résultats

Commenter cet article

Jean-Paul 26/06/2010 14:16



Bonjour.
Je ne pense pas qu'une démission des élus opposés à ce projet soit une bonne solution. Un genre de grève administrative serait plus approprié: non à tous projets émmanents d'un "pour", etc... Les
élus contre seront plus utiles si ils restent et se prononcent contre tout ce qui touche à cette centrale. Je suis un simple citoyen sans aucune fonction à aucun niveau.



ADPSE 27/06/2010 02:26



La decision du prefet est prise, notre combat va changer de forme...