L'Association Mosellane pour la Promotion des Energies Renouvelables et l’efficacité énergétique avec nous...

Publié le par ADPSE

AMPER  (L'Association Mosellane pour la Promotion des Energies Renouvelables et l’efficacité énergétique), 13 rue de l’école, 57350 à Spicheren (Moselle Est) lutte à nos côtés...


Le projet de production d’électricité à partir de la centrale gaz de Hambach amène plusieurs réflexions :



-les arguments avancés par les promoteurs du projet sont d’une part de remplacer de vieilles installations polluantes par des turbines Gaz à cycle combiné, auquel cas le projet s’inscrirait et sur ce point uniquement (paradoxalement) dans les objectifs du « grenelle », soit par ailleurs, d’assurer les demandes de pointe, par froid extrême ou encore en période de canicule.

-le débat ne peut être que totalement faussé. En premier lieu, nous doutons que des investisseurs puissent se permettre aujourd’hui de n’utiliser une installation que dans des « créneaux » si marginaux. D’autre part, s’il est vrai que c’est lors d’épisodes anticycloniques que la demande en énergie est bien la plus importante, il ne faudrait surtout pas oublier que c’est également lors de ces épisodes climatique que les pics de pollution sont déjà extrêmes et que la combustion de telles quantités de GAZ supplémentaires ne pourraient avoir qu’un effet désastreux sur les populations dites à risque vivant à proximité de la centrale.

-Qui dit fonctionnement à plein rendement, dit également usage maximum d’eau de la Sarre dont un tiers rejeté à ~ 30° !!!, N’y aura t il pas alors de risque de conflit d’usage de l’eau ?, de conflit avec nos voisins Sarrois ? N’oublions pas que moins d’eau, c’est également une moindre dilution donc une augmentation de la pollution, de l’eau plus chaude et des risques accrus d’eutrophisation.

-La flore et La faune en seraient forcément affectées et l’ensemble des biotopes de la rivière ainsi que ceux qui y sont intimement liés, en subiraient les effets dévastateurs en cascade.

Mettre cette installation Gaz près du robinet Russe d’Obergailbach pourrait sembler pertinent, mais c’est un très mauvais choix. Nous avons déjà subi des pénuries d’approvisionnement, liées directement à Gazprom. Ce qui nous a sauvés alors, ce sont :

-la décision de fermer des usines fonctionnant au gaz,

-nos stocks d’environ 1/3 de nos besoins annuels,

-et la bonne idée qu’aura eu l’anticyclone présent de bien vouloir s’éloigner.

Belle organisation, mais équilibre pour le moins « fragile ».

Les promoteurs de ce projet disposent ils de possibilités de stockage de Gaz à même de « nous prémunir » de toute rupture d’approvisionnement ? et si oui, où se trouvent ces stocks ? Ce sont toujours ceux qui disposent du stock qui fixent les prix, et au besoin font du chantage! Le site prévu dispose il des infrastructures électriques nécessaires au transport de l’électricité ? Je crois savoir que les entreprises installées dans le secteur dans les 10 dernières années avaient mis un point d’honneur à l’intégration paysagère de leurs bâtiments ?! de quoi aura l’air cet endroit avec les lignes THT nécessaires à l’inter connections avec les autres réseaux électriques.

N’est il pas plus pertinent de construire une centrale gaz près d’une centrale existante, à proximité d’un centre de stockage et disposant d’une arrivée Gaz principale. Ce type de centrale est censé remplacer d’anciennes centrales au fioul lourd ou charbon, pourquoi ne pas les implanter à ces endroits où existent forcément déjà des réseaux électriques importants ? ou pourquoi pas encore en lieu et place de centrales désuètes comme celle de Fessenheim ??

A priori, nous pourrions penser qu’une centrale gaz serait préférable à une centrale nucléaire, mais à y regarder de plus près, les 2 sont intimement liées. En effet, c’est bien le programme nucléaire français qui a amené EDF à susciter la consommation d’énergie électrique et qui a poussé de plus en plus de foyers à s’équiper en chauffage électrique ou aujourd’hui aérothermes et autres climatiseurs qui font la joie de notre fournisseur historique, qui peut s’enorgueillir (au lieu d’en avoir honte), de battre chaque année des records de consommation spontanés. Il est vrai que ces épisodes climatiques nécessitent l’achat d’électricité et produite à partir d’énergies fossiles à grand frais et dans toute l’Europe. La France disposerait elle de ressource en Gaz permettant une meilleure indépendance énergétique à même de fournir cette énergie de pointe ? Non ! A l’heure actuelle, les stocks de Gaz Allemands ne seraient remplis qu’à 40%...et la France à signé un contrat garantissant l’approvisionnement de la Suisse avec ses stocks qui ne représente, à plein, qu’un tiers de nos besoins annuels…

Nous avons les plus profonds doutes sur le choix et la pertinence de ce projet.

La politique française du tout électrique nous semble être un mauvais choix. Pour autant nous avons tous une responsabilité face à l’énergie. Il est vrai que les quelques veilles électriques allumées dans nos foyers ne représentent pas grand-chose en terme de facture annuelle, mais sachez que multipliées par le nombre de foyer français, il faudrait 2 X la centrale de Hambach pour les alimenter. Prenons toute la mesure des petits gestes quotidiens, que nous connaissons tous, et donnons nous cette « petite »peine. Entrons dans un monde plus sobre, misons sur le cheval qui consomme le moins, optons pour l’efficacité énergétique, regardons la TV à bon escient et ne la laissons pas nous regarder et enfin investissons et faisons investir dans les énergies renouvelables.

Les générations futures nous en serons reconnaissantes.

Pour AMPER, Pascal Marquis, Président

plus pour cette association sous : http://amperlesite.free.fr/

Commenter cet article