Le Groupement d’Etudes et de Conservation de la Nature en Lorraine) Sarreguemines-Forbach nous soutient :

Publié le par ADPSE

La Lorraine ne doit pas concentrer la production d’énergie et les nuisances qui y sont attachées ! : Le GECNAL avec nous...

Le Gecnal ( Groupement d’Etudes et de Conservation de la Nature en Lorraine) Sarreguemines-Forbach nous soutient :

  [leur contribution complète]

Voici quelques extraits de son communiqué :

Nous citons :

« Le contexte général :

La Lorraine est un gros producteur d’électricité avec notamment la centrale nucléaire de Cattenom, à ce titreelle concentre de nombreuses nuisances et risques.

Elle va en plus servir de poubelle nucléaire car le site de Bure sera certainement choisi pour l’enfouissement des déchets radioactifs nationaux !

La France revend à ses voisins, ses excédents de courant : les exportations françaises ont atteint au total 80 TWh en 2007 pour un solde d’export de 60 TWh (source RTE 2007)

Ainsi l’Allemagne, qui a gelé son programme nucléaire mais aussi l’Italie et l’Espagne achètent elles le courant nucléaire français sans subir les nuisances attachées à sa production.

D’ailleurs le gouvernement français a autorisé la construction d’une nouvelle centrale de dernière génération (type EPR) sur notre sol à Flamanville qui s’ajoutera aux 58 unités de production nucléaire (réparties en 19 sites) actuellement en fonction.

Nous pensons que l’énergie est une ressource rare et que chaque région et chaque pays doit viser à produire et à consommer de façon responsable sa propre électricité de la même façon qu’elle produit et traite ses propres déchets ménagers et industriels.

La Lorraine ne doit pas concentrer la production d’énergie et les nuisances qui y sont attachées ! »

Plus loin dans la Conclusion, on trouvera ces éléments :

« Le grenelle de l’environnement a fait naître d’immenses espoirs. Des dizaines de milliers d’emplois "verts" dans les énergies renouvelables, la protection des richesses naturelles et la gestion de l’eau doivent participer à une relance de l’économie.

Au lieu de cela on nous propose une centrale au gaz brûlant des combustibles fossiles, par définition limités. Une nouvelle dépendance énergétique alors que nous visions l’indépendance. C’est un recul et c’est tout le contraire du développement durable.

Nous avons besoin pour notre région d’une politique énergétique moderne et ambitieuse. »

Plus sous : http://www.gecnal-sarreguemines.net/spip.php?article232

Commenter cet article