Voilà en résumé les caractéristiques du monstre que la CASC veut nous imposer...

Publié le par ADPSE

Projet Hambregie de Direct Energie à Hambach

Construction d’une centrale de production électrique de type cycle combiné au gaz naturel


Eléments figurant dans le dossier d’enquête publique fourni par Direct Energie :

  Centrale de 892 mégawatts, équipée de 2 tours de 57 m de hauteur et 7 m de diamètre + 20 tours aéroréfrigérantes.

Budget : 772 M €

But annoncé : production maximale de 8.000 h (soit 330 jours par an), uniquement pour parer aux pics de consommation.


 Eau : 

  • pompage chez Inéos à Sarralbe de l’eau provenant de la Sarre à raison de 1.100 m³/heure

  • Rejet : 800 m³/heure avec phosphore, sulfate, nitrates, nitrites etc

 

Pollution de l’air : 

  • Rejets de fumées prévus : 2.800 000 m³/h (moyenne 95° C)

  • Oxyde (NO) et dioxyde d’azote (NO²) : 1.920 tonnes/an

  • Monoxyde de carbone (CO) : 3.264 tonnes/an

  • Dioxyde de soufre (SO²) : 384 tonnes/an

  • Gaz carbonique (CO²) : 2.604.640 tonnes/an

  • 2 chaudières auxiliaires

  • 3 compresseurs diesel de 1.800 kiloswatts

  • 20 tours aéroréfrigérantes rejeteront 800 m³ de vapeur

 

  • L'étude de Hambrégie démontre qu'il y a un risque pour l'environnement et pour la population. Les millions de tonnes de polluants qui sortiront des cheminées retomberont bien aux alentours. Le dioxyde de soufre est un irritant des muqueuses, de la peau et des voies respiratoires. Le dioxyde d’azote peut entraîner des problèmes respiratoires chez les asthmatiques et les enfants. Les particules fines sont susceptibles de véhiculer des composés toxiques, mutagènes et cancérogènes.

  • Les statistiques locales (Sarreguemines-Sarralbe) montrent que la mortalité est supérieure à la moyenne nationale en ce qui concerne les pathologies pulmonaires et bronchiques, les maladies circulatoires, endocriniennes et les cancers.

Alors pourquoi rajouter des polluants dans une région déjà surpolluée ?

 

 

Publié dans La vérité avant tout

Commenter cet article

KNOETHIG Jean-Paul 03/09/2009 10:12

J'ai lu dans le rapport au Parlement concernant la PPI de production d'électricité 2009 pg 55: "L'objectif est d'aligner les valeurs limites d'émission des installations existantes, c-à-d mise en service avant 2002, aux VLE des installations neuves: 400mg/Nmcube pour l'oxyde de soufre et 400 mg/Normaux mètre cube pour les oxydes d'azote". Donc je présume que ces valeurs ne sont pas encore atteintes et les experts disent qu'il n'y aura que 3 mg/m3 de NO2 et 0,5 mg/m3 de SO2??De même, pg 66: " La PPI ne fixe pas d'objectif de développement du parc de cogénération au gaz naturel et privilégie le développement de la cogénération biomasse, notamment par substitution aux actuelle installations fonctionnant au gaz naturel". Pour moi, ça veut dire que l'usine de Hambach tournera à la biomasse à plus ou moins brève échéance; d'où pollution suplémentaire.

SCHMITT 29/08/2009 20:34

Ce n'est pas la CASC qui veut nous imposer cette centrale gigantesque, mais uniquement Messieurs Roth et Lett.Aux prochaines élections, je penserai à eux, vous aussi j'espère. Il faudra sanctionner leur comportement irresponsable.JL