Voilà les réflexions d'une personne qui n'est pas un politique : il s'agit d'une personne qui reflechit....des reflexions pertinentes sur notre environnement présent et future

Publié le par ADPSE

  L. sans être un spécialiste bardé de diplômes et d’expériences, est passionné par l'environnement. C’est pourquoi, il nous soumet cette réflexion qui permettra à tous et à toutes d’avancer dans le nécessaire réglement consensuel pour l’abandon de ce projet de Centrale....

 


 

HAMBREGIE, UN DES DEALERS

DES DROGUES A L’ENERGIE QUE NOUS SOMMES !

 

Notre dose quotidienne :

 

Bon nombre de nos concitoyens croient dans la sacro sainte énergie et son exploitation à 100% de ces moyens pour répondre à 100% de nos envies (envies = besoins réels + envies + caprices) et cela 24h/24 ….

Cette énergie est produite par le nucléaire, la consommation de ressources d’origine fossile, hydroélectrique et quelques autres marginales aujourd’hui (houlomotrices, géothermiques, éoliens, solaires etc…)

 

Les champs de nos dealers :

 

En plus de Cattenom et Fessenheim nous avons un bon nombre de centrales à énergie fossile en Lorraine. Notre belle région assure 20 % (1° des régions) environ de l’énergie électrique issue de la combustion fossile …

Chiffre 2006 : http://www.edf.com/html/panorama/production/thermique/france.html

 

Notre pays est auto-suffisant en terme de production d’énergie toute l’année, mais pas en terme de fourniture. Effectivement, l’état a signé des contrats avec certains pays, leur assurant une livraison quasi-constante d’électricité toute l’année, suivant chaque contrat. Si bien que comme en 2003, lors de la canicule, la demande française a été si forte (dans son besoin de climatisation), que de façon aberrante, pour la quart-Est français, nous avons rachète à prix d’or une électricité que nous avions produite et fournie a nos voisins belges, luxembourgeois et autres.

Un expert le montre et démontre : http://www.senat.fr/rap/r06-357-2/r06-357-224.html .

 

Les dangers de ces cultures :

 

Nos centrales (nucléaires) sont inadaptées aux canicules, si bien que les responsables de ces centrales doivent diminuer leur rendement pendant les périodes chaudes (problème de refroidissement du réacteur et des eaux rejetées (tiens, mais on dirait qu’on parle de la centrale d’Hambach !). dans ce cas, il y a risque nucléaire. A propos, « l’arrosage » de Fessenheim en 2003 a été pour celles et ceux qui s’y connaissent un peu, un jeu étrange, inutile, mais qui a inquiété bon nombre de personnes.

Suivre le lien : point 7 surtout http://acdn.france.free.fr/spip/article.php3?id_article=212

 

Ce qui amènera l’utilisation de centrales à énergies fossiles et ce dans un avenir proche ou dans un  présent pas trop lointain…

 

Leurs rendements physiques et économiques :

 

Nous sommes de 10 Gigawatts excédentaire en fourniture électrique nucléaire, sans utiliser nos centrales à énergie fossile.

 

EDF comme direct énergie = Hambrégie sont des entreprise qui se portent bien, même très bien, à lire :

http://www.zonebourse.com/EDF-4998/fondamentaux-chiffres/

http://fr.wikipedia.org/wiki/Direct_%C3%89nergie#Donn.C3.A9es_financi.C3.A8res

 

Leurs vieillissements :

 

Malgré cette manne financière, le lobby du nucléaire pèse de tout son poids sur la haute autorité nucléaire. Effectivement celle-ci vient d’autorise le rallongement des exploitations de nos centrales nucléaires.

Un article à lire : http://www.lesechos.fr/info/energie/02058528109-l-autorite-de-surete-prete-a-prolonger-la-vie-des-centrales-nucleaires.htm et http://www.senat.fr/dossierleg/pjl01-326.html

 

C’est pourquoi, on devrait démanteler quand c’est vieux, mais ca coute cher, très cher même. Et pas seulement des sous … Je continue, on nous paye pour mettre nos vieux véhicules polluants et dangereux à la casse, mais pas pour une centrale… je continue la comparaison car des contrôles sont faits pour les deux, mais à priori moins de risques ( ?) sur une industrie aussi pointue que le nucléaire face à un de nos véhicules…

 

On devrait financer la recherche pour faire des usines de production d’énergie propre (0 impact sur la biosphère). Pour l’heure, zéro et c’est même trop tard. La recherche a besoin de temps, nous n’en n’avons plus….

 

Pour ce qui est des centrales à gaz, je n’ai pas de données. Le principe de précaution devrait là aussi être appliqué. Avant de développer ce genre d’industrie, nous devrions nous interroger sur l’impact à 30-40 ans.

 

Les ouvriers de ces dealers :

 

Depuis des années certains des chez EDF appelle la population sur le danger des ces maintenances a bas coûts, facile tout de suite catastrophique pour l’avenir.

Rappelez-vous de l’accélérateur de particule d’Oeting (sous traitant Tefal) entretenu par des intérimaires…

Un article à lire : http://www.alternatives-economiques.fr/l-industrie-nucleaire--sous-traitance-et-servitude-par-annie-thebaud-mony_fr_art_150_15914.html

 

Et les déchets :

 

Ahhhh ! La question des déchets… Tout dépend du déchet, son poids, sa dangerosité, sa quantité, sa fréquence… Bien des questions peu de réponses et surtout encore beaucoup de sous a dépenser. Mais, soyons égoïstes, c’est nos enfants et petits-enfants qui devront se «  démer… » Avec nos jolis cadeaux.

Lisez le site :

http://centralethermiquehambach.over-blog.fr/categorie-10987889.html

Et pourtant des solutions existent et sont déjà mises en œuvre :

Pour les centrales à gaz : http://www.gefweb.org/Outreach/outreach-PUblications/Project_factsheet/Tanzania-elec-1-cc-undp-fre.pdf

 

Et nous, consommateurs et consommatrices :

 

Nous ! Nous sommes tous et toutes des « drogués » d’énergie.

 

1° preuve :

 L’augmentation continuelle de la demande depuis 1860.

Le lien à suivre : http://www.manicore.com/documentation/serre/consommation.html

2° preuve :

Etes-vous  prêt à ne plus disposer, à la demande, de lumière en appuyant sur l’interrupteur?  Cette question mérite une réponse simple. non !

 

Et cependant, l’approvisionnement en énergie pour faire tourner (construction, entretien déconstruction (un jour peut -être), gestion des accidents…) la centrale de Manom , le câblage départ centrale a votre prise de courant, la production de ces câbles et de cette prise (construction des usines par ex : France ceram Oeting, entretien, …), les déplacements liés des « nombreux » agents EDF, l’installateur, vérificateur, ouvriers de ces usines et donc de leurs véhicules consomment de l’électricité ( car une voiture  = 30 tonnes de déchets = des millions de m3 d’air pollué = 18 Kg de déchets corrosifs = 2050m² d’empreinte écologique etc…).

Je continue, le choix fait pour la lampe et l’ampoule, leurs remplacements futurs sont ; somme faite ; lourde en énergie électrique.

Le lien : http://www.youthxchange.net/fr/main/b273_using_cars-h.asp et http://www.memoireonline.com/10/07/662/m_ecomobilite-developpement-durable-activite-touristique25.html

 

Mais bon, comment se désintoxiquer ?

 

D’abord comme toute personne dépendante, il faut accepter le fait de changer en se sevrant. Ca n’est jamais agréable, mais c’est vital pour l’avenir de nos enfants...Je rajouterai qu’il vaut mieux le faire aujourd’hui car notre dépendance est moindre que celle à venir de nos enfants !

 

1 ° méthode : le choix des décideurs :

 

Le choix politique, dit par leurs représentants ; se fait sur des raisons de pouvoir, de réélection et donc de satisfaction de notre volonté d’appuyer sur l’interrupteur et d’avoir de la lumiere quand JE veux…

 

Et oui, pour ce point VIVE LA DEMOCRATIE !  Des concitoyens ont réussis à préserver leurs envies. Quand aux politiques et décideurs, ils vont simplement déplacer le problème.

Donc, rien de résolu car JE veux de la lumière, mais JE ne veux pas des déchets et IL ne se permettra pas de prendre des décisions courageuses car politiquement suicidaire.

 

2 ° méthode : la diminution de la demande à la source :

 

C’est faire tous les gestes pour diminuer notre dépendance. En premier, se passer de voiture, et ainsi de suite…

Un lien à suivre : http://www.wwf.fr/s-informer/nos-missions/modes-de-vie-durables/empreinte-ecologique

 

 3° méthode : la bonne méthode

 

Rapidement et à très court terme, alliez les 2 premières méthodes !

 

Pour conclure :

 

Je terminerai sur un peu d’idéalisme. Sans politiser le débat, mais c’est la seule référence française que nous ayons….Je ne crois pas que nos sociétés dites évoluées y arrivent, sauf si un jour prochain, un « nouveau général » passe par là. IL prendra alors les décisions sans se soucier d’une réélection ou de pouvoirs. IL obligera notre société à consommer moins et mieux. Plus tard, il apprendra à nos chères têtes blondes à survivre aux effets que nous, par nos choix d’aujourd’hui, leurs imposons déjà et qui empirerons demain.

 

L...

 

A contacter  pour une qualité environnementale:

L’entreprise Carbone 4 qui est là pour aider les entreprises, les puissances publiques dans les choix énergétiques.

M..Jean Marie Pelt : écologiste de la 1° heure, enseignant à la Faculté des Sciences de l’Université de Metz.

 

A lire :

« Pour un pacte écologique » Nicolas Hulot éd. Calmann-Lévy

« Mal de Terre » Hubert Reeves éd. Seuil

« Le plein s’il vous plait !» Jancovici/ Grandjean Ed Du seuil

« C’est maintenant !» Jancovici/ Grandjean Ed Du seuil

« vivre autrement » Corinne Lepage Ed Grasset

« Planète attitude » WWF éd. Seuil

« 10 minutes pour la planète » Anne Tardy éd. France loisirs

A visiter :

http://www.worldometers.info/fr/

http://www.fondation-nicolas-hulot.org/engagement/livre-evolutions

 

Commenter cet article