Quelques éléments techniques...un ingénieur nous explique...

Publié le


Lors de la manifestation du 1er juillet 2009 à Willerwald, Monsieur Damien Marcel, Ingénieur en procédès thermiques nous a démontré l'absurdité de la réalisation d'une centrale thermique au gaz en 2009!!


Monsieur Damien MARCEL
conseiller municipal de WOUSTVILLER et Ingénieur en procédés thermiques démontra l' aberration énergétique de ce type de projet. Sachant qu'une chaudière au gaz permet aujourd'hui d'obtenir un rendement de 100% sur PCI et que ce type de centrale a un rendement maximum de 57 % sur PCI, il paraît évident que l'utilisation du gaz dans ces conditions est une aberration énergétique.


« Oui, mais il faut produire de l'électricité » répondit Monsieur MASSLO de Willerwald...

.
Pour cela, nous pouvons aujourd'hui faire de la cogénération gaz qui permet de produire de la chaleur et de l' électricité en brûlant du gaz, on obtient ainsi un rendement supérieur à
90% sur PCI valorisant au maximum l'utilisation du M3 de gaz.
De plus, l'utilisation intelligente d'une mixité de solutions comme le photovoltaïque, la biomasse, le biogaz permet de réduire fortement la pollution générée par 1 Kwh électrique produit. L'avenir ira vers la décentralisation de production d'électricité permettant de ne plus avoir de perte de réseau et de transformation du courant.


Ce type de centrale est une aberration énergétique ?


Monsieur MARCEL posa la question à Monsieur MASSLO, retraité de la centrale électrique de SOLVAY “avec tous ces éléments et sachant que vous maitrisez les procédés thermiques ne pensez vous pas que ce type de centrale est une aberration énergétique ? “ sa réponse fut affirmative!

Alors comment peut-on encore aujourd'hui créer une aberration énergétique dans le cadre du grenelle de l'environnement ?


Le débat s'orienta alors sur la quantité et l'impact sanitaire et environnemental de ce type de centrale.


La combustion du gaz engendre
des polluants du type Nox, SO2, CO2,CO, poussières qui dans le cas de cette centrale d'une puissance de 892 MW électrique représente des quantités annuelles énormes, pour exemple 6 204 640 tonnes/an de CO2, 1920 tonnes/an de Nox,

  • produit des pluies acides dangereuses pour la santé humaine et la flore.

  • le faible rendement de cette combustion entraine une augmentation vertigineuse du taux de pollution. Pour exemple une chaudière gaz à condensation a un taux de Nox de 40 mg/kwh alors que cette centrale aura un taux de Nox de 290 mg/kwh c'est à dire plus de 7x supèrieure !

Publié dans La vérité avant tout

Commenter cet article