La réponse des agitateurs : qui est le plus crédible : la Casc ou les "agitateurs incompétents"?

Publié le

La réponse du premier "agitateur" !!!

Michel KUFFLER
HERBITZHEIM
ENTRALE ELECTRIQUEI
LETTRE OIJVERTE
En réponse au communiqué de presse paru dans le Républicain Lorrain du 27 juin 2009 .


Copie : RL, DNA, L'Alsace, SaneHebdo, TV Mosat'k, RTL 9, France 3 Lorraine, France 3
Alsace. France 2, Canal +.


Direct Energie avait mandaté Me Roesslinger huissier de justice, afin de faire un compte rendu de la réunion d'information à Herbitzheim (11 juin 2009).
Tous les chiffres annoncés émanent de l'étude de Direct Energie ; ils ne sont pas surestimés au contraire( depuis aucune réaction de Direct Energie)-


Dire la vérité: est-ce manipuler...?
Aujourd'hui29 juin, la grande majorité des élus de la CASC qui ont votés une
première fois ce projet (le 19 mars 2009) ne connaissent toujours pas les contenances des classeurs à disposition pour l'enquête publique.

Qui est manipulé dans cette affaire et par qui ? Qu'on leur explique simplement ce qui sort des cheminées et ce que cela aura comme conséquences à moyen terme pour I'homme, la faune et la flore.

A part un tiers des communes de la CASC ont eu ces classeurs en mairie.

Demander une étude d'impact de la centrale par un cabinet soit disant indépendant, choisi et payé par la CASC avec I 'argent public n'est pas nécessaire

Le dossier de l'enquête publique nous démontre déjà que cette installation va polluer air et eau et Direct Energie n'a pas surestimé les chiffres.

Pourquoi ces contres vérités ? La CASC serait-elle agitée depuis le 12 juin ? On essaie du moins de démontrer qu'on se préoccupe de I'environnement.
La CASC avait besoin d 'un agitateur pour qu'enfin la population apprenne la
construction d 'une centrale non nécessaire dans notre région. Personne ne veut de Direct Energie, ni ici ni ailleurs. A Verberie dans I'Oise, les habitants avaient été informés 8 mois avant l 'enquête publique du projet.
Les associations ont eu le temps de s'informer et d'informer.
A Sarreguemines nous aurions découvert le projet lors de l'inauguration en 2012 et personne n 'aurait parlé des rejets.


M. LETT, M. ROTH, laissez la parole à des pneumologues à, des

chirurgiens,à des spécialistes de la santé,à des thermiciens, afin d'éclairer les élus de la CASC et non seulement au Président @ Direct Energie(réuniond u24juin 2009 à la CASC).

Eux, ils n'ont aucun intérêt financier.


Publié dans Les résultats

Commenter cet article