Radio Mélodie : le rouleau compresseur est en route...

Publié le


Une auditrice de Radio Melodie entre 12 heures et 13 heures ce lundi 29 juin nous transmet ces informations....

Roth dit " Impact très faible et sans danger !!!!!!!les opposants sont entourés de personnes qui ne  s'y connaissent pas "
 
 
Lett dit " Les élus du CASC ont pris ce dossier en main très sérieusement Les agitateurs agissent maintenant parce que il n'y a pas de retombée financière pour eux mais ces mêmes agitateurs connaissaient ce projet depuis longtemps
 
Les agitateurs sont des manipulateurs , les médecins des imcompétents
 
Maire de Hambach n'a pas été invité aux réunions une nouvelle étude est prévue par un cabinet d'expertise totalement indépendant(( bien sur ils connaissent tres bien le resultat déjà)) , si elle est négative ils sont prêt à faire marche arrière
 
voila quelques reflexions de ces chers élus que nous avons votés!!!
 
Ils savent quand même bien prêcher, et des trés bons magiciens, ils vous sortent des dossiers de n'importe ou, sauf, ils ne vous les montrerons jamais.

Sources : radio mélodie enre 12 heures et 13 heures.

Commentaire complémentaire : 

Hallucinant : le collectif du 25 Juin et les 800 manifestants se font traiter "d'agitateurs manipulateurs!!" Ce sont des insultes, de la provocation !

On connait le maire et sa superbe équipe de com!  Pourquoi réagissent-ils seulement maintenant....et aussi vivement?
Pourquoi ne pas avoir informer les gens avant en leur donnant honnêtement tous les éléments?
Pourtant le maire lors de la réunion du 25 au soir parlait de se réunir autour d'une table pour discuter en personnes adultes et responsables !!!
Quelle agressivité! Ont-ils des choses à nous cacher?

De toutes manières, les "agitateurs incompétents" auront le mérite de les avoir bien affolés!!!et....et qui sait!!!  de toutes manières l'avenir proche nous dira qui a raison!


 
 


Publié dans Les résultats

Commenter cet article

Ferrarese jean-marc 09/07/2009 16:07

L'homme est avide d'argent car il se laisse appâter par des euros par millierLes gens autour de lui, il s'en fou, ce qui compte c'est son compteAlors il accepte de voir naître une usine de plus car il en veut toujours plusMais demain, quand les gens tousseront et que leurs gamins mourrontDemain, c'est déjà hier mais l'homme n'en a rien à fairePour lui seul compte le pognon et qu'importe mon opinion, pauvre con..